Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A peine de retour sur la mecs que je vois poindre des inimitiés. En fin surtout une entre l'une de mes collègues et la chef. Elles jouent un peu au chat et à la souris toutes les 2. Lors de la réunion de cette semaine ma collègue est présente alors que la cadre l'avait mise en repos par rapport à des heures supplémentaires faites. Deux caractères affirmés restant campés sur leur position (deux mulets en gros), "je vous l'avez dit de ne pas venir " d'un côté et "sur mon planning je travaille donc je suis là. Vous auriez dû me refaire le planning " de l'autre. En tout cas la psychologue, mon collègue et moi même assistons paisiblement à cet échange de sourds qui nous fait apparaître un sourire au coin des lèvres. Au bout de 5 minutes ma collègue rentre chez elle, nous pouvons enfin commencer la réunion.
Nous revenons sur les faits passés et la fameuse sanction du "gâteau" comme excuse. Je fais le benêt face à la chef afin qu'elle m'expose les décisions et autres éléments. Première chose, une plainte a été déposé par la mecs contre la jeune "boxeuse", plainte déposée par...la veilleuse de nuit au nom de l'institution. J'ai demandé si un cadre voire le directeur l'avait accompagné, j'ai eu droit à un "non elle n'avait besoin de personne pour le faire." Ok j'ai appris qu'une personne "lambda" pouvait. Au niveau de l'accompagnement du salarié, j'ai connu mieux. Seconde chose, la chef propose que la jeune "accueille" sa "victime" en lui préparant un gâteau par exemple. Je ne suis pas spécialement convaincu par la chose, de plus mon collègue dit que la jeune est fuyante avec l'adulte depuis cet événement. Je lui fais remarquer que j'avais pu parler avec la jeune en question sans souci, certainement du fait que je n'étais pas là au moment des événements et des jours suivants l'agression, peut-être croit-elle que je ne suis pas au courant ?
Je propose en réunion que la jeune dessine un cheval, avec un mot écrit. Je m'explique; mon collègue qui est également son référent, dessine super bien. Vu que le contact avec la jeune est limité en ce moment, cela pourrait servir d'objet de médiation entre eux. Alors ensuite pourquoi le cheval? Car l'équitation est la passion de la jeune mais aussi de la surveillante de nuit qui sera assez intelligente pour rebondir sur le dessin et ainsi reprendre un premier contact avec la demoiselle.
Mon collègue me dit "bien trouvé, t'es pas con toi", ce n'est pas parce que j'ai souvent un bon mot (une connerie) à sortir que je ne suis pas en capacité de réfléchir (sans être éduc spé en plus).
Tout le monde est content de la trouvaille cependant j'ai également précisé "il y a une donnée qu'on ne maîtrise pas, à savoir si la jeune va adhérer" car c'est bien beau de tirer des plans sur la comète et idéaliser la chose mais si elle ne veut pas, on va se gargariser de l'idée pour rien et retourner à la case départ c'est à dire "qu'est-ce qu'on fait ?"

Maintenant place à l'adhésion ou non de la demoiselle.