Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La semaine de formation était sur le thème éduquer, enseigner et notamment une grosse partie sur le décrochage scolaire. Sujet intéressant de voir ce que l'on peut penser et mettre en œuvre afin de permettre à des jeunes bien souvent adolescent pour les "réinsérer" dans le monde scolaire ou plutôt leur permettre de suivre une formation puis de passer un diplôme qualifiant pour trouver une voie professionnelle choisie (pas la voie de garage souvent employée par l'éducation nationale, avec le bon vieux cliché "va en CAP compta, coiffure ou secrétariat "). Vous le savez bien dans notre beau pays tout marche au diplôme, on a beau être le plus mauvais (une grosse truffe) avec le diplôme on est embauché. Il est vrai que bien souvent quand l'employeur s'en rend compte, c'est trop tard pour s'en séparer. J'en vois au boulot, ils ont tous les diplômes possible et inimaginable mais la théorie, même si elle est utile, ne fait pas tout sur le terrain et se retrouvent vite débordés face au public.
J'ai fait une intervention pleine de finesse par rapport au non redoublement des élèves, "on produit des débiles". Sortie de ma tête et du contexte de ma réflexion ou ma pensée plutôt (depuis quand je réfléchis sans dec') cela pouvait être incompris. J'étais en train de faire un parallèle (dans ma tête toujours) entre la loi du 2 janvier 2002, et sa mise au centre du dispositif de l'usager, et l'éducation nationale où les élèves en difficultés ne sont pas forcément mis au centre du dispositif (de mon point de vue bien sûr) afin de les aider à combler les carences accumulées dans leur parcours scolaire, faute de moyens peut être. Apparemment le redoublement n'est pas gage de meilleur certes mais c'est l'accompagnement dont bénéficie l'élève qui n'est peut-être pas adapté ou assez poussé. Attention je ne fais pas de procès aux instituteurs ou professeurs, comme dans tous corps de métier il y a des bons et des mauvais.
J'ai du mal à voir le lien ou bien la synergie entre les différentes politiques mises en places notamment entre l'éducation nationale et l'éducation spécialisé. C'est un questionnement auquel je vais me pencher.